Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Berangere le Dim 19 Oct - 9:26



C'est le très beau texte d'Aurore dans la rubrique "Inspirations" (puis dans "Petits textes d'inspiration libre") qui m'a donné cette idée de premier thème d'écriture collective.
Le principe est simple, composer et écrire un texte sur le thème du LABYRINTHE.
Toutes les formes sont admises : poème, haïku, nouvelle, pensée, conte, conte revisité, récit...
Tous les genres sont acceptés : fantastique, thriller, science-fiction, polar, fantasy, romance...

A vos plumes ! Et bonne inspiration !  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  sunny


Dernière édition par Berangere le Lun 27 Oct - 14:43, édité 1 fois
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

OUBLI

Message par Berangere le Jeu 23 Oct - 19:29

OUBLI

Un lundi… peut-être… Il y a vingt ans ou plus… C’est loin… Et hier pour toujours…
Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je n’ai que de vagues réminiscences de ma vie, si floues d’ailleurs, que mon passé s’évapore comme s’il n’avait aucune consistance : une auréole de fumée que le tumulte du monde engloutira dans un tourbillon d’orage. Je suis devenue esclave de moi-même, de mon inertie et victime du temps.
Le temps, paramètre inaltérable qui échappe au commun des mortels et les rend impuissants… Le temps, impalpable et insaisissable, à la fois destructeur et purificateur, talisman de vie, élixir de mort…
Qui sait comment s’enchaîneront s’enlaceront nos chemins de traverse ? Seul le temps nous le dira.

Je me perds dans les méandres de ma mémoire, labyrinthiques et sinueux. Je plonge dans l’océan de mes souvenirs. Du bleu azur au bleu pâle il n’y a qu’un pas, qu’un envol. Mais aujourd’hui je suis l’oiseau sans ailes, mon cœur lui aussi a cessé de battre. J’ai l’impression que tout s’efface à mesure que les jours passent. Le sable s’écoule dans le désert aride de mes pensées. Erosion du temps. Mon avenir se pare d’étranges teintes délavées, ciel terne sans soleil. Ma peine s’écoule, mer déchaînée alors que mon âme se vide et se recroqueville.
Je suis Ariane, perdue dans le fil de mes pensées. Insecte condamné dans la toile d’araignée. Je sombre dans le trou béant de mon existence, faille sans accroche, abyme profonde et infinie. Les lacets inextricables et tortueux de mon chemin de vie ont eu raison de ma conscience… Je suis lasse. Le Minotaure, ombre noire de ma déchéance peut bien venir me dévorer.

Je dois être vieille. Je n’ai pas de miroir. Les stries de mes mains sont les seuls signes du temps qui passe, de mon existence qui fuit, s’évanouit inexorablement. Je serre les poings. Je tente de me rappeler, mais c’est difficile et éprouvant.
Mes yeux ne savent plus pleurer, ma bouche ne sait plus sourire.
Je ne sais plus comment aimer. J’ai même oublié ce qu’est souffrir. Je ne ressens plus rien, je suis le vide. Je survis, c’est tout. Comme un extra-terrestre de passage dans un univers parallèle. Je vis à côté de moi, je ne suis que de passage, étrangère à moi-même.
J’ai oublié qui je suis vraiment.
Est-ce moi qui me rendrais amnésique ? Tenterais-je d’oublier le passé, de le gommer à jamais de ma mémoire ? A quoi bon… Aucune issue possible ne m’est offerte aujourd’hui ni même demain. Ma vie semble scellée là, éternellement entre ces murs gris. Je suis enserrée dans un étau d’une puissance phénoménale qui ne se rouvrira pas.
Ma gorge est sèche. Je sens une boule qui m’empêche de déglutir. J’ai mal.

Je me souviens.
Je me souviens naguère de marelles et de billes en terre.
Je me souviens mais c’est loin, de cavalcades mutines dans les blés mûrs.
Je me souviens de Noëls d’argent et de sourires caressants.
Je me souviens de regards complices et de serments de sang.
Je me souviens de fatales illusions et d’irréversibles perditions.
Je me souviens encore ici-bas de trahisons que je ne pardonne pas.
Je me souviens vaguement d’une valise et de sachets blancs.
Je me souviens avec douleur d’un interrogatoire sans pudeur.
Je me souviens aussi d’injustices et de sévices.
Je me souviens depuis du néant qui perdure à présent.

Je lève les yeux vers l’unique interstice de lumière. Je reste immobile à regarder un minuscule morceau de ciel. Les touches céruléennes me font penser à ces aplats de peinture d’un tableau naïf qui décorait ma chambre d’enfant. La blancheur poudreuse des nuages me rappelle les boules de neige que je façonnais, petite, avec mon grand-père. Mais j’ai oublié la sensation de la glace fondue qui me meurtrissait les doigts. Chacune de mes maigres phalanges - comme l’ensemble de mes membres - demeure désormais insensible. Toute mon existence se consume, telle la mer efface les mots d’amour éphémères écrits sur le sable humide, emportant dans son élan mes peines noires et mes joies claires.

Parfois, un bruit sourd et indéfinissable résonne dans le mystérieux lointain et m’atteint étrangement, tel un souvenir perdu que je ne saisis plus.
Un mot doux, une parole réconfortante, un chant mélodieux, une louange tendre… Il y a bien longtemps pourtant que je ne les ai entendus. Je n’ai plus qu’à les imaginer et à tenter de les saisir dans une dernière pensée floue. Serait-ce de la nostalgie ?
Apre mélancolie. Amère chute dans les eaux troubles et profondes d’un lac où s’écoulent en bruine incessante des torrents de désolation. Implosion des sens et des souvenirs. Dégénérescence absolue et sans retour.

Chaque jour est identique au précédent. Et pourtant… mon histoire s’enfuit, hémorragique.
Anesthésiée irrévocablement, fébrile, je ne réagis plus. Il ne me reste qu’à contempler la lente éviction vers les ténèbres immortelles de mon corps exsangue, déchu, désincarné.
Je ne verse aucune larme. Mes yeux cernés sont aussi secs que mon cœur flétri, annihilé.
J’ai renoncé à croire. J’ai refoulé mes rêves les plus extravagants. Je n’ai plus aucune conviction. Mon esprit semble devenu stérile. Mes idées et mes réflexions autrefois foisonnantes se sont envolées vers de secrètes contrées. J’accepte la morne réalité. Telle est ma triste destinée.
Hier, espiègle, je papillonnais avec malice et insouciance sans me préoccuper de lendemains ombrageux et expiatoires.
Aujourd’hui, lucide, j’ai perdu ma dignité, ma raison, ma volonté, mon orgueil, mes ambitions, mes désirs et mes regrets.
Demain, restera à jamais la souffrance d’être seule.
Derrière les barreaux de cette cellule glauque, j’ai tout simplement oublié ce que le mot vivre signifie.


avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Pascale la cigale le Ven 24 Oct - 16:57

Devant elle, s'ouvrent deux petits couloirs, strictement identiques, au sol blanc, aux murs et aux plafonds blancs, de ce blanc qui blesse les yeux tant il est lumineux, l'un part vers la droite, l'autre vers la gauche. Rien ne les distingue si ce n'est une sensation, une intuition, quelques chose d'impalpable qui lui suggère une direction. Non, il ne faut pas qu'elle se laisse aller à cette intuition, tant ce pourrait être la mauvaise, et quand bien même ce serait la mauvaise, que lui arriverait-il ? A cette question, point de réponse non plus. De même, si c'était la bonne, que lui arriverait-il ? A cette autre question, pas plus de réponse.
L'heure tourne, elle entend le léger bruit de tic tac que faire le gros appareil qui compte le temps. Elle ne l'a jamais vue cette machine du diable, mais elle sait qu'elle existe et qu'elle dispose d'un temps limité pour se décider, sinon,....... sinon quoi d'ailleurs, elle l'ignore. Finalement, pourquoi ne pas rester là, à attendre que quelqu'un d'autre passe et lui emboiter le pas ? De cette manière, elle ne porterait pas l'entière responsabilité d'un choix erroné.
C'est impossible, seulement deux minutes qu'elle s'est assise tranquillement et retentit une sirène hurlante qui lui vrille le crâne, insupportable. Elle se lève et fait un petit pas, la sirène s'arrête. Elle s'assoit de nouveau, la sirène se remet à hurler. Le message est clair, il lui faut continuer. Sans réfléchir, elle s'engage dans le couloir de droite, le longe, il semble se prolonger à l'infini, sans aucun repère visuel qui pourrait la renseigner sur le temps ou la distance parcourues, sans aucun léger virage. Tout est rectiligne, affreusement droit. Elle ne regarde plus devant elle, mais vers le sol blanc, jusqu'à sentir son corps se heurter à une surface dure et froide : une plaque de verre l'empêche d'aller plus loin. Le découragement la gagne, elle retourne sur ses pas, plus lentement. Tout son corps est pesant, la fatigue et la faim se font cruellement sentir : des heures peut-être plus, peut-être des jours qu'elle erre dans cet univers, comment savoir.
Soudain, elle aperçoit un petit couloir très étroit à sa gauche. Il n'y était pas à l'aller, elle en est sûre, et pourtant si, elle devait l'avoir manqué, occupée qu'elle était à regarder devant elle.
Sans hésiter elle s'y engage plus vaillamment. Enfin une direction nouvelle mais très vite cet enthousiasme se transforme en inquiétude, puis en peur, puis en une terreur grandissante : plus elle avance, plus les murs se rapprochent, plus le plafond est bas. Elle dispose à peine de la place de passer à présent et le phénomène s'accentue à chaque pas. Il n'est désormais plus question de retourner en arrière, elle ne peut plus faire demi-tour, c'est beaucoup trop étroit. C'est la fin, elle va rester ici, créature agonisante empêtrée dans son propre corps, corps que l'on ne retrouvera jamais du reste, ses cris stridents ne peuvent émouvoir personne car personne ne l'entend.
Peu à peu, elle respire mieux, que se passe t-il ? Mais oui le couloir s'élargit, le plafond se réhausse, elle peut de nouveau avancer, elle court, court, elle a hâte de laisser derrière elle ce passage, cet entonnoir cauchemardesque, elle court de plus en plus vite, ne se souciant plus cette fois de la pendule, ni de la sirène, elle ne s'arrête pas, essoufflée, elle continue sa course folle le long de tout ce blanc, elle ne se rend pas compte qu'elle vient de déboucher dans une pièce carrée, sans porte, sans issue. Tout ça pour ça !!!! elle entend crépiter un tonnerre, des claquements de mains au dessus d'elle, elle se réfugie dans un angle de la pièce. Que de bruit, que de regards penchés sur elle et tout à coup elle voit au centre de la pièce, très loin un objet rectangulaire posé sur une énorme assiette..........un morceau de gruyère.

avatar
Pascale la cigale

Messages : 496
Points : 482
Date d'inscription : 30/05/2014
Age : 54
Localisation : PROVENCE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Haiku

Message par Berangere le Lun 27 Oct - 14:42

Petit haïku...

Lianes enchevêtrées
Fils invisibles tressés
Dédale de la vie




avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Pascale la cigale le Lun 27 Oct - 17:52

Lianes cérébrales
Fils de la pensée
Dédale neuronal
Organisation qui ne répond qu a sa propre logique
Organe non reproductible
Qui fait que chacun est une pièce unique
avatar
Pascale la cigale

Messages : 496
Points : 482
Date d'inscription : 30/05/2014
Age : 54
Localisation : PROVENCE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Babou le Lun 27 Oct - 21:14

Labyrinthe, tu m'éreintes,

Dans ton corps, je me tords,

Prisonnière, c'est galère!

Délivrance, quelle chance !...


avatar
Babou

Messages : 1095
Points : 1067
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Gamme noctambulique

Message par Berangere le Mer 5 Nov - 15:51


GAMME NOCTAMBULIQUE


Je me perds dans les rues baignées de nuances musicales... Les volutes de mon esprit vagabond se dispersent avec délice dans le labyrinthe chromatique et mélodique... Harmonie des méandres divagants...
Adagio... Forte... Piano..

DOcile, je divague, insomniaque.
REminiscence des odes élégiaques,
MIrage enivrant, envoûtement des sens,
Mystiques mélodies ; là, je suis en transe.

FAtigué, je déambule dans les rues désertes,
SOLitaire, abreuvé des mélopées célestes,
LAscives et sensuelles notes éphémères,
SIbyllines musiques de l’éternel éther.

Noires sylphides,
Blanches rondes,
En dièse ou en bémol,
En clé de fa et en clé de sol,
Vibrent les méandres volubiles
Des compositions graciles,
Sur des rythmes jazzy
Que j’écoute au hasard
De mes errances nocturnes
Dans les nuits moites de Paris.

Dansent les croches funambules
Qui, à minuit, ensorcellent
Les mystérieux noctambules…

avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Gih le Jeu 6 Nov - 22:36

Voilà je me lance moi aussi Very Happy


C’est un immense labyrinthe n’est-ce pas ?
Ces couloirs qui n’aboutissent jamais.
Ces portes qui les pansent sont muettes et discrètes.
Un mot, un seul, sur leur embrasure.
Amour à droite, Destin à gauche, Songes devant, Passé derrière.
Pousse le battant de l’une d’elles et perds-toi.
Amour : j’entre.
Rouge et noir.
Tout est rougeâtre et sombre. Des papillons. Mille papillons pour chaque émotion qui va de paire. Passion et douleur, gaieté et perte, jouissance et vide. Le battement de leurs ailes est souvenir. L’un d’entre eux ce pose sur mon épaule et fais déferler en moi, au creux de mon ventre, des sentiments.
Passion. Je brûle, je me consomme, je dérive dans des pays idylliques. Mes mains tremblent, ma peau frémis. Je me délecte de cette sensation grisante…mais voilà qu’une nouvelle prend possession de mon corps. Douleur. C’est l’étreinte après la passion qui manque. Ce sont les mots magiques qui fanent, qui s’oublient, qui nous mentent.
Je recule et ferme la porte.
Passé : j’ouvre.
A l’intérieur, c’est une géante pelote de laine qui se développe à mesure que le temps passe. Il y a plusieurs fils coupés, rafistolés, abîmés.
Il y a un qui m’entoure la taille et m’emporte.
Ce sont les bras de ma mère, lorsqu’elle me lève pour m’assoir sur la table de la cuisine où je l’aide à mélanger la pâte pour le gâteau.
C’est la pression hésitante du petit garçon qui m’embrasse pour la première fois.
C’est la mort qui me fendille les côtes et me coupe le souffle.
Je sors. Je regarde toutes ces portes visitées et une dizaine d’autres inexplorées.
Notre vie ce n’est qu’un immense labyrinthe n’est-ce pas ?
Peut-être devrai-je arrêter de me chercher. M’abandonner, me perdre et ainsi, peut-être me trouver.

-Gih
avatar
Gih

Messages : 95
Points : 93
Date d'inscription : 04/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Carca le Ven 7 Nov - 12:27

Toute cette beauté ouvre des voies bien plus effrayantes qu'un simple murmure évaporé dans l'atmosphère glacé d'un labyrinthe. ... toute clarté tombe sur un crépuscule,  c'est bien là le paradoxe et ce qui peut inquiéter le sage, même le plus détaché des chemins terrestres. ...pale drunken scratch
avatar
Carca

Messages : 1212
Points : 1174
Date d'inscription : 29/09/2014
Localisation : proche de l'arbre de la Boddhi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par NomDuVent le Dim 9 Nov - 15:26

Bon, alors, je m'essaie avec un court textounet! Very Happy

On avance.
On hurle
on pleure
on gémit
on cri
on hurle encore et pourtant nous n'en sortons pas.
Nous n'en sortons pas.
La terre sous nos pieds est douloureuse
Les murs à nos côtés sont trop nombreux
Nous devons marcher alors nous reculons
Le labyrinthe se referme.
On hurle et pourtant nous n'en sortons pas.
avatar
NomDuVent

Messages : 4
Points : 4
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 19
Localisation : Montréal, Québec

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Berangere le Dim 16 Nov - 18:11

Le temps transparent se délie inlassablement, interstices de vie éphémère et l'Homme continue de se perdre dans les allées blanches, à moins que ce ne soient les aléas noirs, de son existence.
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Gih le Lun 17 Nov - 20:35

Ma voiture vient de s’arrêter, comme que pour me permettre de l’observer.
Ce sont des parapluies noirs et colorés. Jusqu'où mon regard porte je les observe de la sorte. Mais mon regard est posé sur un être exposé. C'est lui qui, passant funambule, déambule dans ce labyrinthe, visiblement déboussolé. La pluie délimite son espace étriqué. Les pieds qui le trainent, feignent à peine leurs désarrois. Il ne découvre pas l'issue de son impasse. Son regard est accroché à ses chaussures et aux divers couloirs crées par les dalles. Il est si las!
avatar
Gih

Messages : 95
Points : 93
Date d'inscription : 04/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Berangere le Mer 3 Déc - 15:05

Mon âme est une marée noire visqueuse où se désagrègent mes plus sombres désirs, lambeaux de vie décharnés, entrelacs de peine et d'amertume.
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Sylviane HELENE le Dim 21 Déc - 4:31

Labyrinthe de mes rêves
Chaque jour en est la trève
Je m'y enfouis,je m'y perd
je m'y love, je m'y terre.

Labyrinthe de ma vie
Qui tant et tant me soucie
tu me brises et tu me perds
Quand dans tes bras tu me serres.

Labyrinthe de l'espoir
Quand me laisseras-tu voir
Le visage de mon ange
Dont tu vantes les louanges?

Labyrinthe de mon coeur
Egarant mes âmes soeurs
La solitude est en toi
Et par tes chemins j'ai froid.

Labyrinthe de la Mort
Monte toujours et encore
Nous guider sans un faux pas
Vers l'espoir d'un Au-delà.
avatar
Sylviane HELENE

Messages : 18
Points : 18
Date d'inscription : 21/12/2014
Localisation : Au-Delà

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Aurore Aylin romance le Dim 21 Déc - 10:15

Sylviane c'est magnifique! Et toi qui me disais que tu ne savais pas comment t'y prendre pour écrire!
avatar
Aurore Aylin romance

Messages : 267
Points : 259
Date d'inscription : 16/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://auroreaylin.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Berangere le Dim 21 Déc - 16:37

Quel belle entrée sur le forum Sylviane ! Oui Aurore a raison ton poème est magnifique ! Smile
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Babou le Dim 21 Déc - 19:54

Bienvenue à toi, Sylviane, sur le forum de l'Antre des Mots !    

Oui, ton poème est vraiment très beau !

Amicalement
     flower
avatar
Babou

Messages : 1095
Points : 1067
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Sylviane HELENE le Dim 21 Déc - 20:13

Merci beaucoup les amies de cet encouragement ainsi que de vos souhaits de bienvenue. j'espère me rendre digne de vos écrits et progresser au fur et à mesure de vos conseils. Je suis heureuse de participer à votre aventure et  très reconnaissante à Aurore qui m'en a parlé.

Amicalement à vous. study
avatar
Sylviane HELENE

Messages : 18
Points : 18
Date d'inscription : 21/12/2014
Localisation : Au-Delà

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Babou le Dim 21 Déc - 20:22

Le forum créé par Bérangère est vraiment passionnant (défis de lecture, d'écriture et aussi de nombreux petits jeux de mots - devinettes, charades, lettres en vrac, et encore et encore...).
On passe d'agréables moments très conviviaux entre camarades de jeux

Bonne découverte et agréable promenade au fil des mots de l'Antre... des mots !!
avatar
Babou

Messages : 1095
Points : 1067
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Luna-Pearl le Mar 23 Déc - 18:00

Très beau poème de Sylviane !
avatar
Luna-Pearl

Messages : 404
Points : 380
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Ysaline Fearfaol le Mar 23 Déc - 18:35

et bien heureusement que tu ne sais pas t'y prendre pour écrire, Sylviane, qu'est-ce que ce serait si tu savais Wink !!

Non, sérieusement, c'est tout simplement superbe Smile tu devrais publier un recueil de poème
avatar
Ysaline Fearfaol

Messages : 229
Points : 229
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 50
Localisation : Derrière mon ordi à inventer des histoires...

Voir le profil de l'utilisateur http://fearfaolysaline.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par cocochanel le Jeu 1 Jan - 18:40

LABYRINTHE


Labyrinthe   ou va- t-on se perdre ?
A savoir quand nous trouverons la sortie
Bientôt j'espère
Y  en a pour de longues heures encore ?
Restons positif quand même
Incroyable parcours
Ne nous affolons pas
Très motivé avançons,  avançons
Halte réfléchissons
Et sortie nous trouverons

cocochanel

Messages : 342
Points : 746
Date d'inscription : 31/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Berangere le Jeu 1 Jan - 18:44

C'est sage comme une pensée de maître Yoda... Very Happy
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Babou le Jeu 1 Jan - 18:46

Très beau texte, Cocochanel ! ♡

Oui, la sortie.. du labyrinthe, nous la trouverons !..
avatar
Babou

Messages : 1095
Points : 1067
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Challenge d'écriture sur le thème "LABYRINTHE"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum