Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Berangere le Sam 28 Fév - 22:01

Image inspiratrice mars 2015



Nouvelle image, nouvelles idées, nouvelles émotions ! Vous avez tout le mois de mars pour laisser libre cours à votre imagination et à vos sentiments, pour vous exprimer sur cette image en écrivant une phrase ou pourquoi pas un petit texte !
On peut commencer par citer des mots en vrac (mots qui viennent naturellement à l'esprit au premier regard de l'image).


Dernière édition par Berangere le Jeu 5 Mar - 22:08, édité 1 fois
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Ysaline Fearfaol le Dim 1 Mar - 11:21

oh, j'aime !!
avatar
Ysaline Fearfaol

Messages : 229
Points : 229
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 50
Localisation : Derrière mon ordi à inventer des histoires...

Voir le profil de l'utilisateur http://fearfaolysaline.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par EthelXIX le Dim 1 Mar - 13:20

ai tou ^^ ça me donne une idée de suite pour celle de la dernière fois il y a fort fort longtemps ^^
avatar
EthelXIX

Messages : 1020
Points : 1004
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 22
Localisation : Magnoria, Royaume de Fiore

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Aurore Aylin romance le Dim 1 Mar - 13:57

J'ai une idée... il faut juste que je trouve le temps d'écrire Smile
avatar
Aurore Aylin romance

Messages : 267
Points : 259
Date d'inscription : 16/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://auroreaylin.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Aurore Aylin romance le Mar 3 Mar - 16:36

La foudre



Le silence. Enfin. Ayana ferma les yeux et laissa le bien-être l'envahir. L'eau la libérait des voix qui saturaient son esprit. Doucement, elle se laissait flotter, ses cheveux bruns ondulant doucement autour de sa tête au gré des mouvements de l'eau. Elle se sentait bien, apaisée. Il n'y avait que cela pour faire taire les voix qui la hantaient depuis un an.
Un an d'enfer. Comment un petit orage d'été pouvait-il bouleverser une vie ainsi ? Il avait suffi d'un éclair pour tout changer. La foudre l'avait frappée, et depuis lors, Ayana entendait ces voix. Cinq voix, très exactement, deux femmes, trois hommes. Des inconnus qui pourtant étaient omniprésents, qui faisaient partie d'elle. D'eux, elle ne savait rien. Qui étaient-ils ? D'où venaient-ils ? Pouvaient-ils, eux aussi, percevoir ses pensées ? Existaient-ils seulement, ou s'agissait-il d'une quelconque hallucination ? Ayana avait tellement craint que sa santé mentale vacille qu'elle avait gardé le silence, endurant seule cet enfer quotidien.

Quelques semaines à subir cette cacophonie insupportable l'avaient amenée à un tel désespoir qu'elle avait cherché à mettre fin à ses jours. Le petit lac isolé, à quelques kilomètres de chez elle, lui avait semblé tout indiqué. Elle s'était lentement immergée dans l'eau, jusqu'à perdre pied, et s'était laissée couler. À peine avait-elle mis la tête sous l'eau que les voix s'étaient tues. Surprise, la jeune femme était remontée à la surface. Les voix avaient murmuré dans son esprit, mais tellement affaiblies qu'elle avait pu, pour la première fois depuis qu'elles s'étaient manifestées, les ignorer, un peu comme le bruit de fond de la télévision quand on vaque à ses occupations. Plusieurs fois, Ayana s'était laissée couler, plusieurs fois, elle était remontée, émerveillée. Tout espoir n'était donc pas perdu.

Elle revenait, soir après soir, souvent tenaillée par une migraine abominable qui disparaissait immédiatement. Elle en avait bien souvent pleuré de soulagement.
Ayana rouvrit les yeux et contempla le ciel au-dessus d'elle. Le crépuscule envahissait peu à peu le paysage. C'était l'heure où les voix se faisaient plus discrètes en elle. Quand elle sortirait du lac, elle pourrait mener une vie à peu près normale. Dormir. Penser. Elle serait à nouveau presque seule dans sa tête. Un soupir lui échappa et ses yeux se fermèrent à nouveau. Si cela avait été possible, la jeune femme serait restée là éternellement.

Quelque chose vint troubler l'harmonie de cet instant parfait. Une petite vague la submergea, la faisant tousser lorsque l'eau s'infiltra dans son nez et sa gorge. Des mains la saisirent brusquement, la redressant de force.
— Vous êtes fous ! cria la jeune femme en tentant de repousser celui qui la tenait étroitement serrée contre lui. Lâchez-moi !
— Vous n'avez rien ? J'ai cru que...
L'homme s'interrompit.
— Vous avez cru que … ? s'enquit Ayana, qui parvint enfin à se libérer.
— Comment voulez-vous que je réagisse en apercevant un corps flotter au milieu du lac ?
Ayana en resta sans voix quelques secondes. Il avait donc plongé pour... la sauver ? Elle, une inconnue ? Radoucie, la jeune femme le regarda plus attentivement. Il était difficile de distinguer ses traits dans la pénombre, mais elle eut l'impression que la foudre la frappait une seconde fois. Tétanisée, elle écarquilla les yeux : dans son esprit, les cinq voix frémirent.
— C'est lui.
— C'est lui.
— C'est lui.
— C'est lui.
— C'est lui.
La dernière s'éteignit dans un murmure joyeux. Pour la première fois depuis son accident, Ayana était seule, parfaitement seule, elle ne percevait plus aucune présence étrangère dans son esprit. Un large sourire s'épanouit sur ses lèvres.
— Dites-moi, demanda-t-elle, croyez-vous au coup de foudre ?
avatar
Aurore Aylin romance

Messages : 267
Points : 259
Date d'inscription : 16/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://auroreaylin.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par EthelXIX le Mar 3 Mar - 17:18

Sympa la fin ^^ Au commencement je m'attendais pas du tout à ce revers de situation ^^
avatar
EthelXIX

Messages : 1020
Points : 1004
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 22
Localisation : Magnoria, Royaume de Fiore

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Ysaline Fearfaol le Mar 3 Mar - 17:44

lol j'aime bien la fin !!
avatar
Ysaline Fearfaol

Messages : 229
Points : 229
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 50
Localisation : Derrière mon ordi à inventer des histoires...

Voir le profil de l'utilisateur http://fearfaolysaline.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Aurore Aylin romance le Mar 3 Mar - 17:48

J'avoue que mes lectures viennent un peu se mêler à mon inspiration : j'ai pensé à Harper Connelly pour la foudre, et à la série YA de Gena Showalter La promesse interdite pour les voix dans la tête.
avatar
Aurore Aylin romance

Messages : 267
Points : 259
Date d'inscription : 16/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://auroreaylin.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Ysaline Fearfaol le Mar 3 Mar - 18:25

j'ai aussi pensé à Harper au début
avatar
Ysaline Fearfaol

Messages : 229
Points : 229
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 50
Localisation : Derrière mon ordi à inventer des histoires...

Voir le profil de l'utilisateur http://fearfaolysaline.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par EthelXIX le Mar 3 Mar - 20:11

J'ai mon idée pour l'image. La nuit porte conseil et l'inspi du matin aussi. Puis je fignole celle de la musique et je commence ma 6 partie. Demain sera donc la journée du sport et de l'écriture. ^^
avatar
EthelXIX

Messages : 1020
Points : 1004
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 22
Localisation : Magnoria, Royaume de Fiore

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quand meurent les vagues

Message par Berangere le Jeu 5 Mar - 17:03

Quand meurent les vagues


La mer fouette avec vigueur les rochers, meurtris par tant violence répétée. Je sens les vagues sauvages grandir, enfler, se déformer puis s’échouer sur la grève déserte jonchée de cailloux noirs, spectre abyssal de la désolation. Tant de remous impétueux, tant de force anéantie inlassablement. Le choc de l’eau et de la terre. Immuablement opposés. Deux mondes. A jamais désunis.

J’ai rêvé de m’échapper de cet univers bleu mais les jours se succèdent et je m’enfonce au plus profond de ce gouffre sans fin, cette étendue immense et infinie.
Spirale infernale. Tourbillon de folie. Mon corps s’abandonne avec langueur et sans résistance dans cette doucereuse chute, comme j’abandonne mon âme au gré du ressac.

J’avais rêvé la Terre, le souffle du vent, la caresse des cieux mais je ne connais que la turpitude des eaux profondes et ténébreuses. Je me noie chaque jour un peu plus dans ce qui est ma peine, ma souffrance maudite, mon destin. Car je suis maudite, éternellement maudite. Une damnée de la Mer, ma mère nourricière qui m’a fait naître et me fera périr. Mourir non car je suis immortelle. Telle est mon sceau, mon calvaire éternel, mon effroyable destinée.

Mon histoire commença il y a bien longtemps, bien avant les premiers éléments de vie sur Terre. Bien avant toute forme de vie humaine ou animale. J’apparus alors que l’univers n’était encore que chaos et néant. On avait dit de moi que je serais la quintessence absolue. L’apaisement du monde. La source de vie infinie.

Je pris forme à la source d’une montagne, larme de Mère Océan projetée des Cieux en gouttelettes de pluie fine… D’abord fragile, je grandis rapidement, prenant des formes diverses : ruisseaux, lacs, torrents et rivières. J’achevai mon émancipation dans les méandres des océans, avec pour seules connaissances, les habitants des profondeurs : krakens, serpents marins, naïades, dragons des mers…
Tout ne fut que ravissement lors de ma croissance. Je léchais avec délectation pierres mousseuses et galets plats des bords de rivière, mouillais avec délicatesse les roseaux érigés vers le ciel… Plus tard, quand j’eus acquis plus de force et de vigueur, créature pleine de fougue, je pris un malin plaisir à effrayer les équipages perdus au large en fouettant l’étrave de leurs bateaux, jusqu’à les faire presque chavirer. Mais je n’allais jamais plus loin et ne leur faisais aucun mal. Je me plaisais simplement à jouer les mutines. J’avais appris au fil des ans à me maîtriser : jamais un esprit des éléments n’aurait pu être néfaste pour l’environnement, du moins c’est ce que je croyais. Entité espiègle et taquine je me jouais inlassablement des Hommes, jusqu’à ce jour de septembre, il y a quelques centaines d’années de cela, jour fatidique qui scella à jamais mon destin.

Je me plaisais à défier les êtres humains. Loin de leur Terre natale, sur leurs embarcations précaires, à la merci des eaux troubles et tumultueuses, ils paraissaient emprunts d’une fragilité désarmante, démunis, la garde basse… bien loin de l’image austère dressée par les nymphes et les sirènes les plus véhémentes du royaume de l’Antre Mer.
Je m’étais toujours approchée sans jamais les toucher. Je n’avais effleuré que coques dures de navires, lames de bois de radeaux de fortune, bastingages des caravelles… Quel ne fut pas mon émoi quand je le frôlai, lui, jeune marin qui prenait le large pour la première fois. Les cheveux au vent à l’avant du bateau, le regard rieur, il semblait enivré par les vapeurs iodées et les parfums d’embruns. Il avait le visage de l’innocence pure. Un instant je m’imaginai dans ses bras, ma longue chevelure cristalline sur son torse nu…
Comme le bateau, je fus submergée, envahie par une onde de choc. Véritable raz de marée émotionnel. Je fus saisie par une immense ardeur lorsque mes flots effleurèrent seulement les mains du jeune marin accoudé sur le rebord de la proue, les yeux rêveurs rivés vers l’horizon. Quand nous rentrâmes en contact, je reçus une onde puissante, ce qui provoqua des remous gigantesques autour du bateau. J’allais déclencher une tempête, je devais me contrôler, où cet équipage allait sombrer par ma faute.
Le jeune homme fut projeté en arrière par la violence de ce tumulte. Il fallait que je me ressaisisse. Je plongeai en moi, enveloppée de ma seule robe d’écume, véritable trombe marine. J’eus à peine le temps de croiser son regard empli de détresse et de frayeur avant de m’enfoncer, tentant en vain de lui saisir la main. Mon corps gracile fut emporté dans la colère des flots. Ondulant et tournoyant vers les profondeurs abyssales, je ne laissai derrière moi qu’un tourbillon d’écume.
J’avais évité la tempête de justesse mais provoqué un chaos sans précédent. Le royaume de l’Antre serait-il clément lors de mon jugement ?
Je restai enroulée en spirale fine dans une faille profonde, attendant le retour au calme.
J’attendis des heures, des jours peut-être des semaines tapie dans l’obscurité des profondeurs. Je me demandai alors si un jour je pourrais à nouveau m’étendre vers le rivage, et le revoir lui mon beau mirage au sublime visage… Pourrait-il me pardonner de n’avoir pu le sauver ?


Dernière édition par Berangere le Jeu 5 Mar - 22:11, édité 3 fois
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Ysaline Fearfaol le Jeu 5 Mar - 17:15

poignant...
avatar
Ysaline Fearfaol

Messages : 229
Points : 229
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 50
Localisation : Derrière mon ordi à inventer des histoires...

Voir le profil de l'utilisateur http://fearfaolysaline.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Luna-Pearl le Jeu 5 Mar - 17:24

Oui très beau, j'imbibe ma boîte de mouchoirs...
avatar
Luna-Pearl

Messages : 404
Points : 380
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par EthelXIX le Jeu 5 Mar - 19:13

Magnifique...
avatar
EthelXIX

Messages : 1020
Points : 1004
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 22
Localisation : Magnoria, Royaume de Fiore

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Jazz le Ven 6 Mar - 20:31

On est emporté... submergé... comme dans l'histoire
avatar
Jazz

Messages : 280
Points : 262
Date d'inscription : 14/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Babou le Ven 6 Mar - 21:37

Very Happy Oh, MAGNIFIQUE TEXTE, Bérangère  !     sunny   flower   I love you
avatar
Babou

Messages : 1095
Points : 1067
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Berangere le Ven 6 Mar - 21:58

Oh bah merci de toutes vos louanges ! Very Happy
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Aurore Aylin romance le Ven 6 Mar - 22:10

Vos textes sont beaux, les filles!
avatar
Aurore Aylin romance

Messages : 267
Points : 259
Date d'inscription : 16/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://auroreaylin.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Gih le Sam 7 Mar - 21:22

Je peux entendre les cris tandis que je suis sous l'eau. Mon cœur avale les tons de l'océan et crée ses propres mélodies. Limpides boursouflements.
J’entends le vent frémir l’orge et le blé et les cloches des vaches au loin, et tandis que je suis sous l'eau, les cris des hommes qui me regardent sombrer, meurent sur le rivage sablé.
Ici, c’est une maison faite de cristal. Un château de la poésie. Un roman de mille pétales fait d’un instant de fantaisie.
Je me laisse absorber par la voix. La voix profonde du sauvage océan. Mon corps est avalé par sa bouche, mon corps larme de ce personnage.
C’est l’eau, à l’élégante danse liquide aux membres extensibles et si fluides qui est la mère du vivant. Elle me tue pourtant.
Sous l’eau, mon âme reste en suspension une éternité. Est-ce mon châtiment au suicide? M’ensevelir par les Danaïdes ?
Corps qui peut être si inoffensif, qui peut causer tant de douleur. Qui peut se l’infliger à lui-même à l’approche d’un amas de malheur.

L’écume est ma robe.
Les tourbillons mon cercueil.
Je me noie, je me meure.
Le ciel est noir, en deuil.


-Gih Very Happy
avatar
Gih

Messages : 95
Points : 93
Date d'inscription : 04/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Berangere le Sam 7 Mar - 21:52

Très très beau Gih
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Babou le Sam 7 Mar - 23:13

Oui, très  beau texte, Gih !   flower
avatar
Babou

Messages : 1095
Points : 1067
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par EthelXIX le Dim 8 Mar - 10:56

cheers J'aime. Les filles vos textes sont tous beau ^^
avatar
EthelXIX

Messages : 1020
Points : 1004
Date d'inscription : 09/06/2014
Age : 22
Localisation : Magnoria, Royaume de Fiore

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Ysaline Fearfaol le Mer 18 Mar - 19:36

Et voici mon texte...

"La canicule.

La chaleur écrasait la plantation depuis des semaines à présent. L’agressivité des insectes bourdonnants contribuait à aggraver le sentiment d’oppression et de malaise. Même la nuit n’apportait plus de fraîcheur. Le travail dans les champs avait été suspendu par le maître aux moments les plus chauds de la journée. Seules quelques heures d’entretien avaient été maintenues, à l’aube, lorsque le soleil était le plus clément.

Malgré sa fatigue, Tristan ne dormait pas. Ses fers le faisaient souffrir. La poussière accumulée en dessous le blessait et il devinait que des plaies commençaient à se former sur sa peau irritée. Dire que lui-même avait trouvé amusant de mettre des entraves aux esclaves de la plantation de son père, avant… Avant de se retrouver lui-même vendu pour dettes…

En soupirant, il se leva avec précautions pour se diriger vers le fleuve tout proche, dont le niveau était de plus en plus bas. Ce faisant, il prenait le risque d’être pris, considéré comme un fugitif et châtié, mais il n’en pouvait plus. Tremper ses poignets dans l’eau lui permettrait de soulager un peu les démangeaisons et éviterait peut-être les ulcérations.

Il prit soin de se dissimuler derrière un buisson et s’immergea en silence dans l’eau tiède. Il se sentit tout de suite mieux et décida de rester là un moment. Tant pis pour les risques…



C’est alors qu’il la vit entrer dans l’eau non loin de lui. Elle ne portait qu’un pantalon de toile et une légère chemise de coton. Fasciné, il la vit plonger la tête dans les flots paresseux, secouer sa chevelure ruisselante et s’allonger sur le dos, se laissant flotter au gré du courant. Bientôt, elle allait passer devant lui.



Elle, Izabeau, la fille du maître…



Tristan pensa bien à remonter sur la rive, mais trop tard. Hypnotisé par le spectacle, il avait trop attendu et déjà elle était devant lui. Et comme si ce n’était pas suffisant, la pleine lune ne lui permettait pas de se dissimuler dans l’ombre salvatrice.

Bien entendu, elle le vit. D’un mouvement de rein, elle se redressa et lui fit face :

« On dirait que je ne suis pas la seule à avoir trop chaud…

— Je…

— Ne fais pas cette tête-là, je sais bien que tu ne cherchais pas à t’enfuir. Tu as peut-être perdu ta liberté, mais tu as gardé ton sens de l’honneur.

— C’est tout ce qu’il me reste. »

L’amertume qui transparaissait dans ces mots frappa Izabeau. Elle avança la main pour toucher le bras de Tristan, qui recula d’un pas, peu désireux qu’elle voie ce qui enserrait ses poignets. Mais une fois de plus la lune le trahit, et l’éclat argenté attira l’attention d’Izabeau, qui attrapa brusquement ses mains. Ses yeux s’assombrirent tandis qu’elle réprimait un mouvement de colère :

« Mon père a pourtant donné l’ordre que tous les fers des esclaves soient retirés !

— Il faut croire que je ne suis pas comme les autres.

— Tu as encore refusé d’obéir, c’est ça ?

— On ne peut rien te cacher. Qu’est-ce que tu fais ?! »

Tout en parlant, Izabeau avait retiré une chaîne qu’elle portait autour du cou et se servait de la clé qui y était accrochée pour ouvrir les entraves du jeune homme.

« Quand le contremaître verra ça, je vais finir le dos en sang, tu sais, reprit Tristan.

— Tu crois vraiment qu’il oserait s’opposer à moi ?

— Comment saura-t-il que c’est toi ?

— Parce que je vais aller le réveiller, lui dire ma façon de penser et ajouter que s’il recommence, je me charge personnellement de lui botter les fesses.

— Pourquoi fais-tu ça ?

— Pourquoi pas ?

— Parce que… je ne t'ai pas donné de raisons de le faire… avant. »

Izabeau le fixa un instant de ses yeux clairs. Mal à l’aise devant son regard pénétrant, Tristan finit par céder et baissa la tête. Il n’était pas en position de force et il le savait. La jeune fille attendit encore un instant avant de répondre lentement :

« Ce qui s’est passé avant est une chose. À présent, tu es esclave sur cette plantation, et ici, on prend soin de ceux qui nous servent. »

Tristan accusa le coup. En quelques mots, elle venait de le remettre à sa place. Et lui qui avait cru pouvoir l’embobiner comme il embobinait toutes les filles…

« Depuis le temps, tu devrais le savoir…, sourit-elle en remontant sur la berge. »

Il la suivit plus lentement. Avait-il donc été si transparent pour qu’elle lise ainsi dans ses pensées… ?



L’amer désespoir qu’il avait ressenti lorsqu’il avait été vendu en place publique le submergea à nouveau de toute sa force..."

Vous pouvez retrouver Tristan et Izabeau ici : http://encoursdelecture.canalblog.com/pages/tristan-et-izabeau/31246909.html

avatar
Ysaline Fearfaol

Messages : 229
Points : 229
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 50
Localisation : Derrière mon ordi à inventer des histoires...

Voir le profil de l'utilisateur http://fearfaolysaline.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Berangere le Dim 22 Mar - 20:55

L'eau m'attire vers le fond
Le monde n'est qu'illusion
Je me perds dans ton regard
Et me noie dans le désespoir
Ultime moment de déraison
Je suis en perdition...


(pourtant je suis d'humeur badine ce soir !...)
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Babou le Dim 22 Mar - 21:06

En perdition badine ! ☺

Petit texte très beau !
avatar
Babou

Messages : 1095
Points : 1067
Date d'inscription : 02/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Image inspiratrice (mars 2015) : Under the water

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum