Cadavre exquis n°2 : La malédiction (texte dans son intégralité)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cadavre exquis n°2 : La malédiction (texte dans son intégralité)

Message par Berangere le Mar 6 Jan - 21:38

Et voici avec toutes les compositions mises bout à bout, le fameux cadavre n°2 !
Bonne lecture !
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

La malédiction

Message par Berangere le Mar 6 Jan - 21:48

Le taxi déposa Max devant le portail de l'immense demeure.
C'était la première fois qu'il y venait. Jusque là il ne l'avait vue qu'en photo ou représentée sur un tableau chez sa grand-mère. Elle était encore plus majestueuse et impressionnante qu'il ne s'y attendait. Un haut mur recouvert de lierre encerclait le jardin planté d'arbres centenaires et, au delà du portail, une allée gravillonnée bordée de statues de lions, de biches et de sangliers, menait au corps du bâtiment principal. En effet, son grand père était un chasseur passionné qui avait parcouru le monde entier à la recherche du meilleur gibier et même s'il ne l'avait pas connu, Max sentait partout  l'empreinte de cet aieul illustre. A sa mort, seul héritier,  il avait hérité de l'ensemble du domaine, lui qui vivait en ville et n'avait jamais envisagé de se retirer à la campagne. Qu'allait il faire de ce leg encombrant ? Fallait-il vendre ? Louer ?
D'un pas décidé, il ouvrit le lourd battant et s'avança dans l'allée.
Max l'aperçut et alla à sa rencontre. Elle tournoyait dans les feuilles roussie par l'automne. Max ne cessait de la dévorer du regard. Il s'arrêtait sur chaque détails de ses courbes, le halo de soie que formait sa robe couleur opale tranchait avec sa peau hâlé et sa chevelure châtain dorée. La jeune déesse, lorsqu'elle se rendit compte de sa présence, stoppa sa danse et pivota une dernière fois pour plonger ses yeux d'un bleu profond dans ceux de Max. Il se sentit des sueurs froides, des gouttes perlant sur son front. Sa respiration avait cessé un instant. Elle lui offrit l'un de ses plus beaux sourirex qui l'inonda d'une chaleur peu commune.
"Bonjour Maximilien. Je n'en pouvais plus de t'attendre."
Le jeune homme eut un moment d'hésitation.
Etait-ce le bon moment ? Le meilleur jour pour lui annoncer leur rupture ? Elle qui se faisait une joie sûrement d'aller se balader main dans la main au bord de l'étang...
Soudain l'azur s'obscurcit et prit une teinte curieusement sombre et glaçante. La morosité intérieure de Maximilien paraissait gagner la nature environnante. C'était sûrement un signe.
Ces nuages noirs qui s'amoncelaient dans le ciel, l'engloutissant presque totalement semblaient augurer d'un bien mauvais présage...
Le vent engourdissait ses sens. L’oppression le gagnait. Il se laissa dominer par sa peur. Max, le souffle court, se replia sur lui même, le visage entre ses mains. La jeune femme continuait de pousser d'horribles cris. Il ne pouvait l'atteindre. Il demeurait impuissant. Il releva la tête et sonda les alentours. "Aide moi". Ces deux mots étaient gravés dans son esprit.
"Laisse moi" supplia Max entre deux sanglots, "Je t'en prie, laisse moi..."
Cependant la créature ne l'entendait pas de cette oreille. Après avoir attendu tant de longues années avant que l'élu n'apparaisse, cloîtrée dans cette maison, elle n'allait pas le laisser partir. Max se retrouva attaché solidement par les poignets à une lourde chaise en bois, ses chevilles elles aussi entravées et fixées à un anneau qui dépassait du sol. Il n'avait aucune échappatoire. La pièce était sombre, humide, une odeur pestilentielle de renfermé et de chair en putréfaction confinant au malaise envahissait l'espace. La créature ne semblait pas en être incommodée et continuait à observer Max de ses petits yeux cruels. L'angoisse et la peur de sa victime lui inspiraient une sorte de jouissance malsaine et le jeu de pouvoir dont il se régalait depuis sa capture n'était pas prêt de s'arrêter.
"Tu te demandes bien ce que tu fais ici" dit elle enfin, "tu t'interroges, qui est en face de moi ? pourquoi moi ? pourquoi précisément aujourd'hui ? Et bien je puis répondre à une question : c'est toi et pas un autre dont je désirais si ardemment la présence, toi Max fils de Théodore et petit fils de Catherine la sanguinaire."
Max était interdit, il n'avait jamais entendu parler de ses ancêtres, il n'avait jamais su d'ailleurs exactement qui étaient ses parents, a fortiori ses grands parents.... il avait simplement répondu à cette invitation sybilline qui le conviait ce jour ci à cet endroit.
"Tu es ici pour que cesse la malédiction qui pèse sur notre famille depuis des centaines d'années. Cette malédiction qui ne prendra fin que lorsque le sang du treizième du nom sera versé et il s'avère que le treizième du nom, c'est toi mon cher Max."
La malédiction du treizième nom... Le mystère lui était enfin révélé !
Abruptement. Lâchement.
Lui qui avait tant cherché sur ses origines... et tout se terminait ici devant le pas de cette porte. Jamais Maximilien n'aurait imaginé pareille issue. A moins que l'histoire ne fasse que commencer ? Oui Son Histoire à lui... Il se sentit enfin exister.
Avec l'arme de vérité il pouvait commencer à écrire sa destinée...
Il était prêt pour le sacrifice ultime pour suivre sa voie.
Il leva les bras et lorsqu'il joignit ses paumes, un éclair lézarda le ciel. Une lumière immense jaillit des entrailles de la terre.
Le sol s'ouvrit sur plusieurs mètres.
Max se jeta dans les abîmes pour faire face à son destin.
Il se laissa ainsi tomber, bras écartés, sentant le vent le traverser. Il n'était plus. Son corps avait disparu. Seul son âme persistait à errer dans cet abysse. Elle lui apparut à nouveau, son sourire illuminant les profondeurs. Son corps flottait, sa chute s'était arrêté. Elle attrapa son visage aux creux de ses mains et lui déposa un baiser sur ses lèvres.
"-Ta quête et finie. Réveille-toi."
Maximilien rouvrit les yeux. Il se retrouvait là, couché au milieu de l'allée qu'il avait parcouru. Rien n'avait changé. Dans sa main, il tenait ce souvenir.
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum