Cadavre exquis 1 : Frayeur (texte dans son intégralité)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cadavre exquis 1 : Frayeur (texte dans son intégralité)

Message par Berangere le Lun 15 Déc - 18:11

Je vous livre ici le premier cadavre exquis du forum ! Il est surprenant de cohésion... On verra si on fera aussi bien la prochaine fois.
Bonne lecture et merci à ceux qui ont participé à ce premier texte cadavérique !


Dernière édition par Berangere le Lun 15 Déc - 18:13, édité 1 fois
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cadavre exquis 1 : Frayeur (texte dans son intégralité)

Message par Berangere le Lun 15 Déc - 18:12

Je m'étais assoupi...
Des rêves étranges firent leur apparition... Des plantes géantes et luxuriantes semblaient se dresser tout autour de moi, des lianes sauvages tombaient des hautes cimes. Tout à coup j'eus l'impression fugitive que des cactus mangeurs d'homme m'encerclaient... Ils venaient vers moi, leurs.piquants dressés.
Je me sentis assailli comme pris au piège... J'étais effrayé.
Il était là, tout près.
Je sentais des goûtes perler sur mon front. Je les sentais monter en moi. Mes démons, je dois leur faire face maintenant. Je sens une respiration accélérée qui se rapproche. Je recule jusqu'à une paroi qui m'est invisible et la trouve enfin, là, réconfortante mais horriblement glacée. Mes pensées se bousculent. Je suis tétanisé. Dans un murmure, il prend possession de mon être.
"Tu es à moi..."
Je reculai d'un pas...  J'avais le souffle court... Vite il fallait que je trouve une issue... le plus rapidement possible. Je jetai un coup d'oeil sur la droite vers le halo de lumière, puis à gauche vers le souterrain. Il fallait que je fasse un choix.
Je retins mon souffle et soudain je m'élançai vers la chaleur que procurais cette lumière. J'étais incontestablement attiré. Au fond, je voulais fuir, me laisser enivrer par l'inconnu. J'étais aveuglé par ce sentiment qui me tiraillait, là, à l'intérieur. Non, mes démons reviennent, me retiennent. Ils m'entraînent dans les tréfonds de mon âme. Je ne le vois plus.
"Je suis perdu", pensais-je à cet instant.
J'étais transi de peur et de froid. Je me mis à courir, à courir encore et encore toujours plus vite. Je ne sentais plus mes jambes. Soudain je sentis une chaleur dans le haut du dos. Le coup de feu m'atteignit entre les omoplates.
Je m'effondrai sur le sol.
J'entendis un affreux craquement. Ma tête tel un puzzle s'ouvrit en centaines de morceaux. Mon crâne se disloquait, ma cervelle aussi. Une flaque rouge s'étendait tout autour de moi et commençait à imbiber mes vêtements. Je me sentais partir. J'étais en train de mourir.
J'ouvris les yeux subitement. Je relevai la tête, touchai mon torse, mon ventre, mes jambes.
J'étais donc intact.
J'appuyai rageusement sur le réveil. Quel affreux cauchemar... et en plus j'allais être en retard au travail !
Nuit noire, sombre journée...
avatar
Berangere
Admin

Messages : 2047
Points : 2662
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://antredesmots.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum